English version  |     | 
Imprimer cette page

Bruits des avions


L’Aéroport de Luxembourg s’est doté d’un système de surveillance automatique du bruit et de suivi des trajectoires des avions.

Cinq stations fixes de mesurages sont installées au voisinage de l’aéroport. Vous trouverez sur cette page des rapports d’information mensuel regroupant les valeurs de bruit des avions mesurées par les cinq stations aux différents points géographiques.

Décibel – dB(A)

Le bruit s'exprime sous forme d'une puissance ou intensité sonore. Pour les analyses et les publications sur le bruit il a fallu trouver une échelle de mesure pratique et correspondant aux caractéristiques de l'oreille humaine. Vu l'étendue du champ de mesure de puissance, l'échelle logarithmique décimale a été retenue, exprimant donc un bruit à peine perceptible à 0dB(A), et douloureux à 120dB(A).

La physiologie humaine, se satisfaisant peu de tant de simplicité, a nécessité d'affiner cette échelle par des facteurs de pondération pour tenir compte du fait que la sensibilité de nos tympans varie avec les fréquences des sons que nous percevons. En effet, l'oreille humaine n'a pas la même sensibilité à toutes les fréquences. Deux sons de même intensité mais de fréquences différentes ne sont pas perçus de la même manière.

Par conséquent, pour mieux prendre en considération la sensation physiologique des différentes sortes de bruit, les acousticiens ont développé différents types de pondération. La pondération en A est devenue le standard international.

Niveau de bruit

Quelques niveaux de bruit en comparaison :

source de bruit

niveau de bruit

Chuchotement

30 dB(A)

Conversation

(les interlocuteurs se tiennent à une distance de 1m l'un de l'autre)

60 dB(A)

Véhicule (qui passe à une distance de 7m)

80 dB(A)

D'un point de vue purement énergétique, l'échelle logarithmique employée signifie que chaque augmentation de 3dB(A) représente un doublement du niveau d'énergie sonore.

Ainsi si on double une source de bruit, l'intensité de bruit qui en résulte ne se multiplie pas par deux. Par exemple lorsque deux voitures au lieu d'une passent devant votre maison, le bruit résultant est de 83 dB(A) et non deux fois 80 dB(A).

Leq

Pour les analyses et la publication de rapports sur le bruit, on utilise comme descripteur le Leq dont l'unité est le [dB(A)] et qui représente une intégration sur la durée.

Lors de l'appréciation du bruit, plusieurs facteurs sont considérés. Il s'agit non seulement de l'intensité du bruit, mais aussi sa durée et sa fréquence sont importantes. Les valeurs maximales sont particulièrement considérées.

Pour obtenir le Leq, on transforme le bruit mesuré à un endroit précis en un bruit équivalent continu comparable.

Il s'agit du niveau énergétique équivalent ou encore de niveau de bruit stable qui, pendant une période définie, présente la même énergie qu'un niveau fluctuant. Le Leq est considéré comme une moyenne du niveau de bruit existant sur une période donnée.

Echantillons mesurés du Lmax (dB(A)) aux différentes stations de mesure
 

Stations de mesure

5

4

3

2

1

Piste 24
Arrivée

F50

71,6

92,2

-

 

 

E145

68,8

85,7

-

 

 

B737-500

74,6

93,0

77,6

 

 

B747-400

83,0

101,5

88,2

 

 

Piste 24
Départ

F50

 

 

83,6

72,6

72,0

E145

 

 

86,3

72,1

 

B737-500

 

 

93,0

79,1

76,7

B747-400

 

 

101,2

90,8

72,8

Piste 06
Arrivée

F50

 

 

87,2

82,6

73,7

E145

 

 

-

81,2

76,2

B737-500

 

 

78,0

88,3

78,8

B747-400

 

 

84,0

91,1

80,1

Piste 06
Départ

F50

-

73,9

84,9

 

 

E145

-

72,7

88,7

 

 

B737-500

73,1

79,5

94,9

 

 

B747-400

78,6

91,8

100,1