English version  |     | 
Imprimer cette page

Nouveau radar au sol A-SMGCS opérationnel depuis le 31 juillet 2017
10-08-2017


L’ANA vient d’implémenter la technologie de radar terrestre A-SMGCS afin de continuer à assurer la sécurité opérationnelle au sol face aux défis futurs, compte tenu de la croissance du trafic aérien, des conditions météorologiques à l'aéroport (brouillard) et de l’hétérogénéité du trafic (mélange d’avions lourds, moyens et légers).

A-SMGCS (Advanced Surface Movement Guidance and Control System) est un système modulaire de pointe qui assiste les agents de la tour de contrôle dans leur tâche d’effectuer le contrôle au sol, en produisant en permanence un aperçu détaillé de la situation actuelle du trafic au sol par une localisation et une identification précises des aéronefs et des véhicules sur toutes les zones de manœuvre (pistes, taxiways, aires de stationnement…), et ce dans toutes les conditions météorologiques.

Le système est composé principalement

  • de deux radars primaires (SMRs, Surface Movement Radars), montés sur deux tours d’une hauteur de 30 m chacune (photo),
  • d’un système de « multilatération » (mesurage métrique et angulaire) composé de 22 unités,
  • des interfaces avec des bases de données externes (ex : Aerodrome Operational Data Base, AODB, Flight Data Processing System, FDP),
  • et de quatre interfaces (écrans) dans la tour de contrôle.

Les radars primaires sont des radars dits classiques qui déterminent la position d'une cible par réflexions en tenant compte à la fois de la vitesse du signal et de la position de l'antenne radar. Avec la multilatération, la vitesse du signal – qui contient déjà l'identifiant de la cible - est utilisée pour calculer la position. C’est pour pouvoir transporter l’identifiant de la cible que celle-ci doit être « coopérative », c’est-à-dire équipée d'un transpondeur.

L’identifiant et la position de la cible fusionnent avec des informations supplémentaires extraites de bases de données spécifiques (ex : AODB, FDP) et toutes les informations requises sont visualisées sur les écrans des contrôleurs.

Le développement progressif du système mènera, en 2019 au plus tard, vers le déclenchement automatisé d’avertissements et d’alarmes sur base de ces informations, ceci afin d’épauler davantage encore les contrôleurs dans leurs tâches et de contribuer ainsi à éviter des situations critiques telles que les incursions sur piste.

Le personnel technique CNS et les agents de la tour de contrôle ont travaillé en étroite collaboration avec le fournisseur pour assurer que le système A-SMGCS réponde aux exigences de sécurité les plus contraignantes. L’investissement dans la sécurité opérationnelle au sol se chiffre à 5 millions d’euros pendant les 5 prochaines années.

a-smgcs

a-smgcs

a-smgcs